top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteuraffûteur Rémouleur d’Oc

Histoire du métier de Rémouleur, la roue tourne ?

Dernière mise à jour : 27 févr. 2023

Le métier de Rémouleur est considéré comme un vieux métier. En réalité, cette formule, indique que cette profession est devenue rare.

Un Rémouleur réalise un affûtage à Béziers
Rémouleur d'Oc

Intéressons nous à l'émergence du métier. Selon les archives, c'est à Paris durant le Moyen âge que les premiers "Esmouleurs" pratiquent l'affûtage. En 1292, le registre de taille enregistrait seulement 6 "Esmouleurs". En 1300 plus que 2 "Esmouleurs" et 1 "Esmouleur de couteaux" figuraient au registre.


A l'époque les Rémouleurs, étaient regroupés au sein de la confrérie des "gagnes petits". Celle-ci réunissait un ensemble de métiers générant de faibles revenus.


Il s'agissait probablement de l'émergence progressive de la profession de Rémouleur. Les habitants des villes et des campagnes sollicitaient régulièrement ce service d'affûtage.


Rapidement, les passants surnommaient ces travailleurs les "Rémouleurs à la petite planchette".


Pourquoi la petite planchette ?


Celle-ci était placée sous la meule à eau et permettait d'actionner l'entrainement mécanique à l'aide du pied. Le Rémouleur travaillait les mains libres. Il s'agissait d'une révolution. Les premières meules à eau étaient à entrainement mécanique manuel.


Lorsque les Rémouleurs posaient leurs petites charrettes équipées, sur une place, dans une ruelle. Ils brandissaient leur petite clochette et annonçaient leur présence : " Rémouleur, Rémouleur !!! Repasse couteaux, repasse ciseaux".


En Europe, au début du XXème siècle, le métier de Rémouleur était répandu dans les villes et les campagnes. Les Yéniches ou "Tsyganes blancs" étaient devenus les spécialistes de l'affûtage.


Cette activité de Rémouleur était totalement répandu sur le territoire Européen jusqu'à l'entre deux guerre mondiale.


Progressivement, ce métier a disparu.


Mais pourquoi l'exercice de ce métier inscrit dans la culture Européenne s'est - il raréfié ?


L'acier inoxydable a réduit dans un premier temps la fréquence de l'affûtage. Cet acier est plus dur que l'acier carbone. Le pouvoir de coupe a une tenue plus importante dans le temps que l'acier carbone.


Puis, la mondialisation avec l'accélération des transports de marchandise a eu tendance à favoriser la production d'outils tranchants à des prix ultras compétitifs. Favorisant davantage la consommation et le remplacement systématique d'outils plutôt que l'entretien.


Actuellement, quelques Rémouleurs résistent mais il s'agit d'un métier qui n'est pas exercé massivement sur le territoire. L'évolution technologique a permis de réduire la pénibilité de l'exercice de ce métier.


Rémouleur, la roue tourne ?


Il semblerait que l'engouement de ce "vieux métier" soit apprécié par les anciens. Ravis, de retrouver le Rémouleur qui avait disparu.


Les plus jeunes semblent aussi sensible. L'entretien, l'affûtage permet de réduire l'hyper-consommation et de préserver les ressources naturelles.


Rémouleur d'Oc relève le défi et mobilise son énergie pour offrir son service d'affûtage à la population en Occitanie.

Commentaires


bottom of page